En plus du bâtiment principal de l’EHPAD, la résidence Leïs Eschiroù à Dieulefit possède une maison de maître et un garage non occupés, au sein d’un grand espace naturel.

À Dieulefit dans la Drôme, Les Restos du Cœur et une école maternelle

L’établissement a conclu en 2011 une convention avec la mairie, permettant à des associations d’utiliser à titre gracieux les deux bâtiments vacants, ainsi que le parc attenant. Avec cette convention, l’établissement renforce son ancrage local et nourrit des échanges avec l’extérieur.

L’utilisation des bâtiments est confiée à trois associations, dont Les Restos du Cœur, qui peuvent accueillir leur public une fois par semaine. Les bénévoles effectuent une distribution hebdomadaire des repas, avec l’aide de quelques résidents qui en ont émis le souhait. Les résidents contribuent à la distribution des repas, ainsi qu’à la préparation et au rangement des denrées. « Les résidents donnent aux bénévoles et aux plus démunis un peu de l’attention dont ils bénéficient eux-mêmes au quotidien, et s’enrichissent de ces liens de générosité », indique la directrice de la résidence.

En contrepartie de la mise à disposition des locaux, la mairie s’est engagée à entretenir le parc de la résidence. Il est prévu également qu’elle y développe un parcours de santé ouvert aux résidents et aux habitants des alentours. Les travaux devraient commencer au printemps. « Le parcours de santé ouvert à l’extérieur permettra de mieux faire connaître la résidence, en attirant des personnes de tous les âges, des familles, des  enfants », précise la directrice.

Depuis 2008, la résidence accueille également l’école maternelle de Dieulefit. Une trentaine d’enfants déjeunent chaque jour au sein de l’établissement, dans une salle spécifique, avec des tables et des chaises adaptées. Ils disposent également d’un vestiaire et de toilettes conçues pour leur âge. La directrice de l'établissement : « Les  rencontres avec les résidents sont prévues une fois par semaine. Les résidents qui  le souhaitent  déjeunent avec les enfants, et des liens se créent petit à petit ».