Les aidants sont en première ligne du maintien au domicile des personnes en perte d’autonomie. Afin d’aider les aidants, la Fondation Partage et Vie a inauguré la plateforme des aidants du Douaisis.

Inauguration de la plateforme d’accompagnement et de répit des aidants du Douaisis

Ouverte du mardi au samedi, la plateforme a pour mission de contribuer au maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie tout en évitant l’épuisement de l’aidant et son isolement. Elle propose une offre de service diversifiée avec pour missions de :

- Répondre aux demandes d’informations et d’écoute pour conforter l’aidant dans son rôle ;
- Soutenir l’aidant dans son accompagnement en proposant des groupes d’échanges ou des entretiens individuels avec la psychologue ;
- Orienter l’aidant vers les partenaires en fonction de sa situation et l’accompagner dans ses démarches ;
- Proposer des formules de répit afin de pouvoir libérer du temps à l’aidant ;
- Favoriser le maintien de la vie sociale et relationnelle de l’aidant et du proche aidé en proposant des activités communes : Pause Caf’Aidant, gymnastique adaptée, chant, sortie… mais également des activités de détente dédiées à l’aidant durant lesquelles il peut se ressourcer, souffler…

La plateforme d’accompagnement  et de répit des aidants est opérationnelle depuis septembre 2015. Elle accompagne aujourd’hui 90 couples aidants-aidés. Le CH de Douai est partenaire, en lien avec le Pôle gérontologie du territoire du Douaisis.

 

Le rôle des aidants

L’aidant est la personne qui vient en aide de manière régulière, à titre non professionnel, pour accomplir une partie ou la totalité des actes de la vie quotidienne d'une personne âgée en perte d’autonomie. Les tâches effectuées par les aidants pour un proche sont  très variées et parfois très lourdes : qu’il s’agisse de pratiquer des soins, faire sa toilette, les courses, le ménage, prendre les rendez-vous médicaux ou encore effectuer les démarches administratives ou gérer le placement du proche dans un centre de soins, une maison de retraite. Concilier travail et aide familiale peut devenir un vrai parcours du combattant.

Ce bouleversement a des conséquences sur les conditions de travail des aidants. Pour 33%, la situation d’aidant a un impact négatif sur la vie professionnelle et 58 % déclarent avoir du mal à concilier travail et obligations familiales. Par ailleurs, les salariés aidants ont des difficultés à connaître l’ensemble des aides et des ressources mis à leur disposition, qu’il s’agisse d’aides financières, humaines ou techniques. Ils sont 73% à ne pas connaître ces dispositifs. Chaque année, une journée nationale est consacrée aux aidants, pour leur permettre de s’informer sur leurs droits, sur les aides existantes et les démarches à effectuer : le 6 octobre.

 

Source : lajourneedesaidants.fr