Un séjour vacances pour les résidents du Village

Emmener les résidents manger des huitres au bord de la mer, et s’évader pour quelques jours ? C’est le défi relevé par l’équipe de l’établissement Le Village, à Saint-Georges-sur-Baulche (Yonne).

Un séjour vacances pour les résidents du Village ? Ils l’ont fait !

L’idée est venue lors du traditionnel repas de Noël, au sein de l’établissement. « Nous étions en train de déguster des huitres, quand un des résidents nous a confié qu’il aimerait en manger au bord de la mer. Avec le directeur d’établissement, nous avons voulu relever ce pari ! » raconte Isabelle, animatrice qui a fait partie du voyage. Le séjour s’est déroulé sur 4 jours, en mars. Six résidents y ont participé, dont trois personnes atteintes de la maladie Alzheimer, en compagnie de deux conjoints, de deux animatrices et deux soignants.

Le groupe s’est rendu près de Saint-Malo, dans le minibus prêté par l’établissement de Lusigny-sur-Barse (Aube). Les participants étaient hébergés dans un gite proche de la mer, accessible aux personnes à mobilité réduite. Chacun a pu vivre à son rythme. Le séjour leur a permis de découvrir de nouveaux lieux, et de retrouver des gestes et des habitudes : aller cherche le pain, manger au restaurant...

Ce séjour a eu des effets positifs sur les participants. Isabelle raconte : « C’était du bonheur que de voir le plaisir des résidents. Tout le monde a aidé à la réussite du projet au sein de l’établissement. Les familles ont aussi joué le jeu. C’était vraiment l’esprit vacances ! ». Pour le personnel, c’était l’occasion de se mobilier autour d’un projet d’équipe, et de modifier leur regard sur les résidents en les découvrant dans un autre contexte.

Durant le séjour, les participants ont échangé par Skype avec les autres résidents de l’établissement. Un diaporama photo ainsi qu’un film sont en train d’être préparés, afin de partager ces moments et de cultiver les souvenirs.

« C’était un chouette moment. Nous avons même reçu une lettre de remerciement de la part d’un résident ! Ce voyage part d’un pari audacieux mais finalement accessible. Parfois, il y a certaines barrières que nous nous imposons nous-mêmes et il me semble que ce sont les plus difficiles à lever… » confie le directeur d'établissement. Cette initiative originale sera sûrement reconduite.