Vœux des établissements du Nord

C’est à la salle des fêtes de Sin-le-Noble que les 19 établissements et services de la Fondation Partage et Vie dans les Hauts-de-France ont choisi de réunir leurs partenaires et les salariés pour formuler, d’une seule voix, des vœux de santé, sérénité et réussite. 

Vœux de la Fondation de Partage et Vie dans les Hauts-de-France

Le Professeur Claude Jeandel, Membre du Directoire de la Fondation Partage et Vie, Professeur de médecine interne et gériatrie (CHRU et Université de Montpellier), est intervenu au cours de la cérémonie sur le thème : « Prévention et avancée en âge : quels enjeux, quelles stratégies ? ». La rencontre était aussi l’occasion de revenir sur les actions menées en 2017. En voici quelques exemples.

Ouverture sur l’extérieur et liens sociaux au cœur des préoccupations des équipes

À Loos-lez-Lille, la MAS Le Havre de Galadriel, spécialisée dans l’accueil des personnes cérébro-lésées, a proposé aux résidents plusieurs séjours pour découvrir des régions de France. En Savoie, le voyage a été placé sous le signe des activités physiques et sportives avec au programme des randonnées grâce, notamment, à un Cimgo, fauteuil tout terrain piloté par un moniteur diplômé, qui permet aux résidents de faire d’accéder à des paysages inaccessibles autrement.
La maison de retraite médicalisée Le Pévèle à Saméon a fêté la Semaine Bleue en s’appropriant la thématique « À tout âge, faire société… ». Objectif : montrer qu’à tout âge on peut se sentir utile, être reconnu et avoir une vie sociale. Un projet théâtre a été monté avec la compagnie La Belle Histoire pour contribuer à faire évoluer le regard sur les personnes âgées. Un pari réussi : cette initiative a remporté le prix 2017 de la Fondation de France.
La Quiétude, à Corbehem a initié plusieurs événements visant à réunir les différentes générations du secteur. Parmi eux, l’History Tour, organisé grâce au soutien de la Fondation Bruneau et de l’URIOPSS, a permis de faire se rencontrer des résidents et des élèves du collège Pablo Neruda (Vitry-en-Artois), dans des musées, autour du thème de la seconde guerre mondiale. La Quiétude a également organisé en lien avec les établissements Les Jardins de Théodore de Lambres et L’Orée du Bois de Lewarde des olympiades intergénérationnelles. Réunissant résidents, salariés, enfants et petits-enfants, des équipes se sont défiées autour d’activités physiques et intellectuelles dans une joyeuse ambiance.

Des actions de prévention santé

L’une des clés du maintien de l’autonomie des personnes âgées est la pratique d’activités physiques. Après L’Orée du Bois, c’est au tour de la résidence autonomie Charles Vanel à Ostricourt d’inaugurer son jardin bien-être.
Parce qu’en améliorant le bien-être des collaborateurs, on améliore aussi la qualité des soins dispensés aux résidents, la maison de retraite médicalisée Les Jardins de Théodore a inauguré une plateforme d’activités physiques à disposition des salariés.

Un réseau qui se rénove, se développe et innove

La plateforme de répit des aidants, créée en 2015, au sein de la résidence autonomie La Fonderie, a été inaugurée en février 2017, en présence de l’ARS, du Conseil Départemental, du Maire de Douai et du Président du Conseil de surveillance et du partenaire, le CH de Douai. La plateforme de répit accompagne aujourd’hui plus de 90 couples aidants-aidés.
La Fondation a par ailleurs entièrement reconstruit la maison de retraite médicalisée Pierre Wautriche de Sin-le-Noble. Sur un terrain jouxtant l’ancien, le nouveau bâtiment propose 88 places en hébergement permanent. Deux unités de vie de douze places chacune sont dédiées à l’accueil de personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés et un PASA de 12 places a été créé.
Le CLIC a fêté ses 10 années d’existence. Cet anniversaire a rassemblé plus de 200 personnes et a été l’occasion de présenter la nouvelle application pour smartphones et tablettes du Géronto Guide.
Au service de la qualité d’accompagnement, l’ASAPAD a déployé la télégestion, qui permet de sécuriser les interventions à domicile, de faciliter la communication et la visualisation en direct, par les intervenants, des plannings, et ordres de mission, grâce à l’utilisation de smartphones.
Un poste de conseiller en habitat intelligent a été créé sur la région avec le recrutement d’une ergothérapeute domoticienne. C’est notamment avec l’aide de ce conseiller que la maison de retraite médicalisée La Quiétude à Corbehem a répondu à un appel à projets et a obtenu une subvention du Conseil Départemental du Pas-de-Calais pour l’aménagement d’un appartement test, équipé d’aides techniques et domotiques.

Un développement des activités pour les personnes en situation de handicap

La résidence autonomie La Sérénité à Aniche a accueilli ses premiers résidents souffrant de déficience intellectuelle, grâce au partenariat avec l’APEI de Douai. Ce partenariat marque le début d’une collaboration au service des populations handicapées vieillissantes souffrant de déficience intellectuelle, qui ont des difficultés à trouver un logement et un environnement adaptés.
La Fondation Partage et Vie a repris en gestion la MAS externalisée Auprès TC située à La Bassée. Ce service accueille, informe, soutient et accompagne les personnes adultes cérébrolésées dans une recherche d’autonomie, et d’insertion sociale. Cette reprise en gestion est le fruit d’un travail mené avec le CH de La Bassée et l’ARS qui connait l’expertise de la Fondation qui a une maison d’accueil spécialisé Le Havre de Galadriel, à Loos lez Lille, dédiée aux personnes cérébrolésées.
Avec plus de 1 100 salariés dans la région, la Fondation Partage et Vie gère 10 maisons de retraite médicalisées, 5 résidences autonomie, une maison d’accueil spécialisée, un service d’aide à domicile, une plateforme de répit des aidants familiaux du Douaisis, en partenariat avec le Centre Hospitalier de Douai et, depuis le 1er janvier 2018, une maison d’accueil spécialisée externalisée. Près de  3 000 personnes sont ainsi accueillies et accompagnées par 19 établissements et services.