Visuel Inn'Osez

Lauréat du concours Inn’Osez 2017, l’Arc-en-ciel (à Tullins, Isère), a organisé un voyage d’études. 4 salariées de l'établissement sont parties à Marseille.

Lauréat du Concours Inn’Osez : le voyage d’études à Marseille

Le concours Inn’Osez récompense des actions innovantes organisées par des établissements de la Fondation. L’Arc-en-Ciel a été primé pour son projet de jardin thérapeutique au sein de son PASA. En plus d'une récompense financière, un voyage d’études était offert.

En septembre 2018, 4 salariées de l’EHPAD l'Arc-en-Ciel (la psychomotricienne et 3 l’AMP (Aide médico-psychologique) se sont rendues dans deux établissements à Marseille pour rencontrer les équipes et observer leurs pratiques au quotidien. Afin que ce voyage soit le plus instructif possible, les établissements retenus présentaient un fonctionnement proche de celui de l’Arc-en-ciel.

Les salariées ont visité un EHPAD avec PASA géré par l’association COS. Elles ont participé à toutes les activités de la journée avec les résidents : activités manuelles le matin, repas thérapeutique et rencontre intergénérationnelle l’après-midi. Les deux équipes ont ensuite pris le temps de faire le point et d’échanger, notamment sur le projet de jardin thérapeutique. L’Arc-en-ciel a pu revenir en détail sur la façon dont le projet a été monté, sur les difficultés rencontrées et les enseignements tirés.

Les salariées ont ensuite visité le Centre gérontologique départemental, qui dispose d’un PASA de nuit, un dispositif novateur et encore peu mis en place. « Lors de cette rencontre, nous avons été touchées par la proximité et l’engagement émotionnel entre la soignante et les résidents. Nous avons vécu un moment magique. Nous avons aussi constaté un réel effet sur les troubles du comportement, notamment la déambulation » explique l'AMP/ASG au PASA de l’Arc-en-ciel.

Le bilan de ce voyage d’étude a été très positif : « Ce type de voyage est extrêmement bénéfique pour la qualité de notre travail : cela permet de prendre du recul sur nos pratiques au quotidien, de voir ce qui fonctionne ailleurs, et on se rend compte que, même s’il y a toujours des améliorations à apporter, nos pratiques vont dans le bon sens ».
 

Les leçons du voyage et les actions mises en place
 

Les quatre participantes ont constaté par exemple qu’un PASA dans sa forme classique est plus efficace qu’un PASA « éclaté ». L’observation du fonctionnement de ces services amène à réfléchir à plus de flexibilité dans la composition des groupes pour les temps d’animation. Les participantes ont été convaincues de l’intérêt d’un PASA de nuit. Elles ont également noté l’impact de l’architecture et de l’organisation de l’unité sur le comportement et l’autonomie des résidents. L’ouverture sur l’extérieur et l’ambiance « non-institutionnelle » a un impact sur le bien-être des résidents. Ces deux derniers points sont également importants pour l’amélioration de la qualité de vie au travail du personnel de l’établissement.

Dès leur retour, des actions ont été mises en place : l’Arc-en-Ciel est en lien avec des écoles afin de construire un projet intergénérationnel. Les règles d’intégration au PASA ont été assouplies, rendant plus accessible certaines activités aux résidents. Les salariées ont été formées par une association à la gestion durable du jardin thérapeutique. Enfin, une charte de bonnes pratiques est en cours d’élaboration.

Ce voyage a permis de souder encore plus l’équipe ! Une belle expérience que pourra vivre le lauréat 2019 !