Visuel i

Après 25 ans de service, la maison de retraite médicalisée Le Moulin, en Isère va être reconstruite pour répondre encore mieux aux besoins des résidents qu’elle accueille. Le projet a été lancé fin janvier, avec la pose de la première pierre du futur établissement.

Le Moulin fait peau neuve

Le Moulin fait peau neuve

Une convergence d’acteurs locaux

La pose de la première pierre s’est déroulée en présence notamment de Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère, Yannick Neuder vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Liliane Dico, Maire de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs et Claude Jeandel, membre du Directoire. Les constructeurs et le propriétaire étaient également présents. Monsieur Charnalet, résident de l’établissement, était présent à la cérémonie.

Pour le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, « c’est grâce à la convergence des compétences de tous les acteurs que le projet a pu voir le jour ». En effet, ce projet de grande ampleur est très attendu, preuve du dynamisme du territoire et de sa volonté de prendre en compte les besoin des aînés en proposant des prestations de qualité. Le personnel soignant a également été salué à de nombreuses reprises. Ce nouveau bâtiment a pour objectif de faciliter leur travail au quotidien, grâce à des installations domotiques telles que des rails de transfert.

Une reconstruction complète

C’est sur un terrain proche des commerces et de la gare routière que s’élèvera le nouvel établissement. Il proposera 80 places en hébergement permanent, 12 places en accueil de jour et deux places en hébergement temporaire. D’une surface de 5000m2, adapté et modulable, il intégrera deux unités psycho-gériatriques. L’aménagement intérieur conciliera luminosité, convivialité et fonctionnalité. Toutes les chambres seront individuelles et équipées d’une salle d’eau privative accessible aux personnes à mobilité réduite. De nombreux salons permettront aux résidents de se détendre et d’accueillir leurs proches. L’établissement sera doté de nombreux jardins, terrasses et d’espaces dédiés au bien-être.

Les équipes du Moulin vont constituer des groupes de travail pour réfléchir sur le futur projet d’établissement. L’ouverture sur l’extérieur demeurera un axe fort de développement : des partenariats avec des acteurs locaux permettront aux résidents de maintenir des liens sociaux et intergénérationnels.

Partage & Vie, très implanté dans la région

Lors de son discours, Professeur Jeandel a souligné l’implication de la Fondation dans cette région : « nous gérons neuf établissements dans le département, dont deux à Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, un EHPAD et un FAM. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, c’est 21 établissements qui sont gérés par la Fondation. Cela représente 1 300 collaborateurs, qui œuvrent au quotidien auprès de 1200 résidents. Pour nous, c’est un moment important. Le bâtiment qui va être construit est un challenge, que nous allons tous relever ensemble. »

Rendez-vous dans deux ans pour la fin des travaux !