Visuel Tovertafel

La Maison des Ombrages (Meylan, Isère) est le deuxième établissement de France à être équipé d’une Tovertafel, ou table magique. La directrice et l’animatrice nous expliquent son intérêt.

La Tovertafel, un outil magique

La Tovertafel : une stimulation physique et cognitive

La Tovertafel, ou table magique, est originaire des Pays-Bas. Il s’agit d’un rétroprojecteur muni de capteurs infra-rouges, qui se fixe au plafond, qui projette sur n’importe quelle table des images et des sons interactifs. Fournie avec plusieurs jeux, elle permet aux personnes âgées de réaliser des actions simples et ludiques en interagissant avec les lumières : chercher des coccinelles sous des feuilles, éclater des bulles de savon ou encore jouer au ballon. Chaque jeu est différent, mais il est basé sur le plaisir et l’émerveillement. Les jeux réagissent aux mouvements des mains, même lents, et proposent des images contrastées pour que tout le monde puisse les utiliser. Il est également possible d’afficher des paroles de chansons avec de la musique, ou des proverbes.

Toujours à l’affût de nouveaux outils, la directrice de la Maison des Ombrages, a entendu parler de la Tovertafel sur les réseaux sociaux. Déjà implantée dans certains pays, cette dernière a attiré son attention grâce à ses nombreux atouts : « les effets positifs sont nombreux : stimulation physique, stimulation cognitive, chacun peut aller à son rythme, de façon autonome… ». Elle a pris contact avec les fabricants, qui proposent un essai de 24h au sein de l’établissement : « Le test a été très concluant : la Tovertafel a eu un succès fou, aussi bien avec les résidents qu’avec les familles ou les soignants».

Un investissement qui en vaut la peine

La table a été installée fin août à la Maison des Ombrages. Facilement déplaçable, elle est utilisée au sein de plusieurs lieux avec des objectifs différents : thérapeutiques à l’unité psycho-gériatrique et au PASA, plus convivial au rez-de-chaussée. Cet équipement est un investissement non négligeable, pour la financer, l’établissement a répondu à un appel à projets, lancé par la Caisse d’Epargne.

Autour de la table, un moment d’échanges

Lorsque la Tovertafel est utilisée dans l’unité psycho-gériatrique, elle apporte un vrai plus à l’accompagnement des résidents : « Nous avons par exemple un résident qui ne parle à personne. Lorsqu’il a essayé la table, il a échangé avec les personnes à côté de lui. La Tovertafel facilite le lien social. Elle captive tout le monde, résidents, soignants, familles…Nos résidents actuels ne sont pas nés avec les nouvelles technologies, et pourtant l’utilisation de la Tovertafel n’a posé de problème à personne, tout le monde a très vite compris le fonctionnement. Elle invite au mouvement, à la réflexion » explique la directrice de l’établissement.  

La Tovertafel est souvent utilisée pour les animations. « Cependant, il est nécessaire d’être présent, comme pour toute animation : pour accompagner, expliquer, changer de jeu. Laisser les résidents à la table, seuls, ne fonctionne pas. Tous les résidents l’ont essayée. Même les résidents les plus passifs l’ont adoptée. Cela prouve leur curiosité par rapport à l’objet. Lorsqu’elle est installée au rez-de-chaussée, certains résidents utilisent la table, mais de nombreux autres participent en regardant. Un point négatif : quelques résidents ont du mal à faire la différence entre la réalité et le virtuel » souligne l’animatrice de la Maison des Ombrages.

Un outil en évolution

La Tovertafel s’enrichit régulièrement de nouveaux jeux ou musiques. Et toute l’équipe de la Maison des Ombrages n’est pas en reste pour trouver des idées d’animations, par exemple des activités physiques adaptées.