Notre histoire

Notre histoire

  1. Accueil
  2. Partage et Vie
  3. Notre histoire

Le point de départ, c’est la création en 1992 de l’Association Nationale Service Senior Écureuil. Elle a pour mission de regrouper des maisons de retraite des Caisses d’Épargne. Cela représente une trentaine au début puis l’ensemble se développe grâce à une petite équipe dotée d’un fort esprit entrepreneurial. En 2001, l’association se transforme en fondation reconnue d’utilité publique et devient la Fondation Caisses d'Épargne pour la Solidarité. En 2016, une nouvelle gouvernance est mise en place. Les Caisses d’Épargne, conscientes des évolutions du secteur, des changements règlementaires et du développement des besoins liés à l’allongement de la durée de vie, passent la main à des acteurs du secteur. La Fondation change de nom et s’appelle désormais Partage et Vie.

  • Création de l'Association Nationale Service Senior Écureuil
  • L'association se transforme et devient Fondation Caisses d'Épargne pour la Solidarité
  • La Fondation change de nom et devient Partage et Vie

-

Au départ, une petite équipe dotée d’un fort esprit entrepreneurial

En 1992, l’Association Nationale Service Senior Écureuil (ANSSE) est créée. Elle a pour mission de regrouper des maisons de retraite gérées par les Caisses d’Épargne.

L’association connaît un formidable développement grâce à une petite équipe dotée d’un fort esprit entrepreneurial : le réseau passe de trois établissements au départ à 24 en 2001. Voilà les débuts de l’histoire !

Une association qui grandit et devient une fondation d’utilité publique

Pour garantir la pérennité de l’association, ses valeurs humanistes et non lucratives, et pour proposer une réponse d’envergure à une problématique qui s’impose de plus en plus dans la société (le développement des maladies neurodégénératives liées au grand âge), l’association se transforme en fondation d’utilité publique en 2001 : la Fondation Caisses d’Épargne pour la solidarité. Elle poursuit son développement, de nouveaux établissements sont repris ou créés. En 10 ans, près de 70 chantiers de création ou de rénovation sont lancés ce qui porte le réseau à 118 établissements en 2011.

-

En 2016, une nouvelle gouvernance, un nouveau nom : Partage et Vie

Dans les années 2000-2010, le secteur médico-social et sanitaire évolue beaucoup. Il doit faire face à l’accroissement des besoins liés à l’allongement de la durée de vie. Les Caisses d’Épargne prennent conscience du fait que la Fondation doit pouvoir s’appuyer sur de nouvelles compétences. En 2016, elles passent le relais à des acteurs du secteur afin de continuer à voir grandir l’ensemble ainsi créé. Une nouvelle gouvernance se met en place. Elle a pour mission de permettre à la Fondation de relever les défis du vieillissement et de répondre toujours mieux aux besoins des plus fragiles. La Fondation Caisses d’Épargne pour la solidarité devient la Fondation Partage et Vie.

Depuis le début, une mission d’intérêt général et à but non lucratif

Si notre nom a changé en 2016, notre mission d’intérêt général est demeurée la même : lutter contre toutes les formes de dépendance liées à l’âge, à la maladie et au handicap. Depuis le début, nous accompagnons les personnes les plus fragiles dans leur parcours de soin. Nous faisons en sorte de leur offrir les meilleures conditions de vie et contribuons à soulager leurs proches aidants.

Notre statut d’utilité publique signifie que l’État a reconnu que nous poursuivons une œuvre d’intérêt général. Ce statut est accordé par décret en Conseil d’État. Juridiquement, la Fondation Partage et Vie, comme toutes les fondations reconnues d’utilité publique, respecte trois conditions : elle est non lucrative ; sa gestion est désintéressée ; elle ne bénéficie pas à un cercle restreint de personnes. En des termes plus simples, cela veut dire que nos établissements sont ouverts à tous et que notre modèle économique n’est pas de de rémunérer des actionnaires. Les moyens financiers que nous dégageons sont réinvestis dans nos établissements et services.