Notre démarche éthique

Notre démarche éthique

  1. Accueil
  2. Partage et Vie
  3. Notre démarche éthique

La démarche éthique de Partage et Vie est le fruit d'un travail collectif mené par Roger-Pol Droit et appuyé sur un groupe d"experts composé de sociologues, philosophes, médecins... Ce groupe a travaillé en étroite relation avec des responsables d'établissements de Partage et Vie, qui ont apporté leur expérience du terrain. 

Roger-Pol Droit, philosophe

" L’éthique n’est jamais une affaire solitaire. C’est un travail de façonnement, de frottement, de sculpture réciproque avec les idées des autres, et un travail qui n’est jamais achevé. C’est pourquoi la Déclaration de Partage et Vie, n’est pas un résultat, elle est un point de départ. Elle n’est pas non plus un ensemble de règles. Nous avons choisi de ne pas ajouter des règles à des règles, mais plutôt d’être incitatif et je l’espère, inspirant. La déclaration a l’ambition de mettre au clair les questions et les choix, les options et les recommandations de Partage et Vie. Les collaborateurs qui ont été associés à la démarche éthique ont apporté aux échanges des éléments extrêmement importants, des exemples pertinents et concrets tirés de leur expérience concrète dans les établissements. "

La genèse du projet

En 2019, la Fondation Partage et Vie a confié à Roger-Pol Droit la mission d’animer une réflexion sur les valeurs, normes fondatrices, questionnements philosophiques et moraux, se trouvant au cœur de la raison d’être de Partage et Vie. Un groupe de réflexion réunissant des personnalités appartenant aux champs de la philosophie, de la psychologie, de la médecine, des arts, ainsi que de directeurs d’établissement de Partage et Vie, a été formé. Ensemble, ils ont élaboré une Déclaration qui expose les principes éthiques qui guident les actions des professionnels de notre Fondation. Elle est disponible, en deux versions, détaillée  ou simplifiée.

DEcomplete  Image4 
Notre déclaration

Son préambule rappelle les questions et les difficultés qui motivent l’existence de cette Déclaration. Partage et Vie a choisi de mettre en œuvre ce travail par fierté de sa mission. Celle-ci ne consiste pas simplement à héberger et nourrir des résidents. Il y a quelque chose de bien plus essentiel, profond et vital, qui est d’accompagner les résidents dans une vie que l’on souhaite pleinement humaine et non pas une vie amoindrie. Les professionnels du soin et de l’accompagnement ne sont pas simplement des personnes animées par une vocation, par un désir de soigner et de se dévouer : ils ont à conjuguer des exigences professionnelles et une dimension humaine forte. Cette double face, cette combinaison constante est une particularité des métiers du médico-social et du sanitaire.

Une autre raison d’être à cette Déclaration est qu’il faut mettre la lumière sur les questions du grand âge. L’opinion les a largement, et trop souvent, ignorées, au profit du rendement, de l’utilité immédiate et de la productivité ; toutes choses qui sont indispensables mais qui ne doivent jamais faire oublier la vie humaine même quand elle est devenue apparemment improductive. Le nombre de personnes âgées et dépendantes va croître. Il faut donc avoir en tête ces questions majeures. L’opinion est souvent mal informée ou même porteuse d’une vision négative des Ehpads et du grand âge. La mort est un horizon normal de la vie humaine, inéluctable. Notre époque a eu trop tendance à ne pas vouloir la voir et à la rendre d’une certaine manière invisible.

Les convictions qui animent cette déclaration, c’est que l’éthique n’est pas un élément décoratif ou un discours pour faire bien : c’est un point de départ et le point d’arrivée est toujours à construire. L’éthique finalement, s’il fallait en donner une définition simple, c’est juste le souci des autres. L’éthique, c’est un état d’esprit, plutôt qu’une suite de règles mécaniques. Rendre la vie plus éthique et la rendre plus humaine, c’est la même chose.

Les premières Estivales de Partage et Vie

Les premières Estivales de Partage et Vie

Le thème des premières Estivales était le suivant : "l'éthique du  grand âge à l'épreuve du Covid".  Comment protéger sans nuire ? Comment vivre en se touchant moins ? Comment explorer les limites ? Autant de thèmes autour de l’éthique du grand âge qui ont été questionnés et débattus tout au long de la journée, avec de nombreux intervenants.

Découvrez toutes les vidéos des Estivales sur notre chaîne Youtube

Les membres du comité éthique

Yves Agid : médecin, spécialiste de la maladie de Parkinson et du cerveau, ancien membre du CCNE, membre de l’Académie des sciences, fondateur et directeur scientifique de l’Institut du Cerveau et de la Moëlle épinière,

Pascal Bruckner : essayiste, romancier, qui publie le 11 septembre 2019 Une brève éternité,

Monique Canto-Sperber : ex-directrice de l'ENS Ulm, ex-vice-présidente du CCNE, spécialiste de philosophie antique et de philosophie morale contemporaine,

Alain Cordier : ancien directeur de l'AP-HP, ancien président du Directoire des Editions Bayard, membre du CCNE,

Marie Garrau : philosophe, normalienne, agrégée, ayant consacré sa thèse à une analyse des aspects politiques et sociaux de la vulnérabilité,

Claude Jeandel : professeur de médecine interne et de gériatrie, chef du département de gériatrie du CHU de Montpellier, président du conseil national professionnel des géritres français, membre du Directoire de la Fondation Partage & Vie,

Corine Pelluchon : philosophe, formée à la philosophie médicale et à la réflexion sur le soin, professeur à l'université Paris Est Marne-la-Vallée,

Didier Sicard : professeur de médecine à l'université Paris-Descartes, ancien chef de service de médecine interne à l'hôpital Cochin, président du CCNE de 1999 à 2008,

Barbara Stiegler : philosophe à l'Université de Bordeaux, membre du Comité d’éthique du CHU de Bordeaux, s‘intéressant actuellement à l’analyse des politiques de santé publique,

Pierre-Henri Tavoillot : philosophe, maître de conférences à Paris-IV La Sorbonne, président du Collège de philosophie, ayant consacré plusieurs études à la question du vieillissement et des relations intergénérationnelles,

Claudine Tiercelin : professeur de philosophie au Collège de France, membre de l’Institut, ex-membre du CCNE.

En complément, 3 invités interviendront ponctuellement dans nos travaux : Frédéric Worms, Boris Cyrulnik et Axel Kahn.