• 11/10/2019
  • Actualité
  • Actions innovantes

Concours photos Instants Partagés les lauréats !

Concours photos Instants Partagés les lauréats !
  1. Accueil
  2. L'Abbaye

Lors de la convention de la Fondation, les prix du concours photo Instants Partagés ont été remis par le Président du Directoire et le Président du Conseil de surveillance. Le thème du concours, « avec nos amis les animaux », choisi cette année par les internautes, a rencontré beaucoup de succès et suscité une belle créativité : 48 établissements de la Fondation ont participé et plus de 80 000 personnes ont été touchées via Facebook.

La photo lauréate est celle du Pévèle (Saméon, Nord) qui remporte un prix de 1 000€ pour développer ses activités d’animation. Amandine Pollet la directrice raconte : « la photo a été prise par un aide-soignant, Jérémy. Kévin, un agent de soins, a apporté ses animaux : Fun, le poney et Puppy, le border collie. Puppy était déjà venu dans l’établissement et avait rencontré un grand succès ! Pour la photo, les résidents ont pris beaucoup de plaisir à jouer les modèles avec les animaux. Margot, notre animatrice, accompagnée de Kévin et Jérémy, a largement communiqué pour que la photo soit un succès ».

Les finalistes, Douai-Dorignies, Cerisy-la-Forêt, Flamanville et Lusigny-sur-Barse, remportent quant à eux un chèque de 500€.

Le jury a également décidé d'un prix spécial « coup de cœur » décerné à l’établissement Jacques Bonvoisin de Dieppe. La directrice, Marie-Odile Vincent explique l’histoire de la photo « Laura, l’animatrice de l’établissement a été très investie dans ce concours. En allant voir régulièrement les premières photos publiées sur Facebook, elle me disait qu’il y avait beaucoup de chiens/chats/chevaux et qu’elle voulait se démarquer. Un jour elle a organisé une sortie pêche. Je lui ai suggéré de faire une photo avec des résidents effrayés par leur prise, et d’y ajouter un requin ! ». Pour elle, l’humour est important au sein de la Fondation : « nos réunions sont pleines de bonne humeur, ce qui n’empêche pas de travailler sérieusement. Ce qui me plait beaucoup dans le fait que cette photo soit retenue, c’est qu’elle prouve, s’il en était besoin, que l’humour n’est pas seulement toléré, mais qu’il est valorisé au sein de la Fondation. »