• 08/07/2020
  • Publication
  • [Dossier de presse]
  • Jacques Bonvoisin

Réfléchir sur la fin de vie

Réfléchir sur la fin de vie
  1. Accueil
  2. Marie-Olga Ancet

Avec la participation de la compagnie La Magouille, du docteur Pesqué, gériatre, d’Éric Minnaert, anthropologue, d’Aline Frenois, psychologue, des résidents et des équipes de la maison de retraite médicalisée Jacques Bonvoisin.


Télécharger le document

Une représentation qui clôture une année de travail au sein de l’établissement Jacques Bonvoisin

 

Les professionnels des établissements, comme le rappelle La Haute Autorité de Santé, ont pour mission d’être aux côtés des personnes âgées et de leurs proches dans l’un des moments les plus intimes de leur existence. Comment abordent-ils le sujet ? Comment y sont-ils préparés ? De quoi ont besoin les résidents et leur famille ? Comment ces derniers appréhendent-ils l’inéluctable séparation ?

À la maison de retraite médicalisée Jacques Bonvoisin de Dieppe, la directrice a proposé aux résidents, aux familles et aux salariés, une réflexion collective sur la fin de vie. Objectifs : permettre que chacun se sente moins démuni, libérer la parole et trouver des solutions ensemble pour un accompagnement au plus près des besoins.

 

La démarche s’est déroulée en quatre étapes :

Des groupes de parole. Intitulés « Et si ensemble on parlait de la mort ? » et animés par un anthropologue, ces groupes ont réuni salariés et résidents, et permis d’échanger librement sur un sujet à forte teneur émotionnelle.

 

Des groupes de travail. Sur les thèmes ayant émergé des groupes de parole, les salariés et les résidents ont été amenés à réfléchir à des propositions concrètes répondant aux besoins de chacun et permettant d’améliorer les pratiques.

 

Deux sessions de formation. Elles ont permis d’acquérir des repères législatifs et d’apprendre à se positionner pour répondre aux besoins des résidents. Et parce que l’accompagnement de la fin de vie ne concerne pas seulement les soignants, tous les professionnels ont été invités à participer : infirmières, aides-soignants, agents des services logistiques, animatrice, personnels administratifs…

 

Une représentation théâtrale, « Gaston la banane », qui se jouera ce 17 février 2020. Créé par la compagnie La Magouille, ce spectacle de marionnettes aborde le sujet de la mort avec tendresse et humour. Il sera suivi d’un débat animé par le docteur Pesqué, gériatre, Éric Minnaert, anthropologue, Aline Frenois, psychologue. Participeront à l’événement les salariés de Jacques Bonvoisin, les familles, les résidents mais aussi les partenaires de l’établissement et du projet, les acteurs de santé du territoire, les représentants de la mairie et du Département. Le projet est soutenu par la Ville de Dieppe qui a mis gracieusement à disposition la salle Paul Éluard pour la représentation.

 

  • Pour en savoir plus sur la pièce et le débat : consulter l’invitation jointe.
  • Pour en savoir plus sur la démarche menée par la maison de retraite médicalisée Jacques Bonvoisin : consulter le dossier de presse joint.

CONTACTS

Marie-Odile Vincent

Directrice de l’établissement

marie-odile.vincent@fondationpartageetvie.org

T.  02 32 90 39 20

 

Catherine Schwartz

Directrice Communication Fondation Partage et Vie

catherine.schwartz@fondationpartageetvie.org

T. 01 58 07 16 60

 

La Fondation Partage et Vie

La Fondation Partage et Vie est un acteur non lucratif majeur pour l’accueil et l’hébergement des personnes âgées dépendantes. Gestionnaire de quatre établissements sanitaires et de structures d’accueil pour personnes handicapées, elle accompagne également plus de 14 000 personnes à domicile via des plateformes de téléassistance de proximité, des services d’aide à la personne ou d’hospitalisation à domicile ou encore au travers de Centres Locaux d’Information et de Coordination (CLIC). Agissant contre toutes les formes de dépendance liées à l’âge, à la maladie et au handicap, la Fondation œuvre pour l’autonomie sociale où les besoins de la société vont croissant.

 

Chiffres clés au 31 décembre 2018

  • 121 établissements et services
  • 7 386 places d’accueil dans le médico-social
  • 4 984 patients accueillis dans quatre établissements sanitaires
  • 15 605 personnes soutenues à domicile, notamment via des plateformes de téléassistance
  • 6 368 collaborateurs
  • 381 millions d’euros de ressources

D'autres actualités sur le même sujet