• 17/09/2021
  • Actualité
  • Actualités institutionnelles

Nomination de Karine Lefeuvre

Nomination de Karine Lefeuvre
  1. Accueil
  2. racine

La Fondation Partage et Vie a renforcé son organisation avec le recrutement de sa Conseillère scientifique en charge des questions de droit des personnes et de démocratie en santé.

Depuis le 1er septembre, Karine Lefeuvre, professeure de droit des personnes vulnérables à l’EHESP et vice-présidente du CCNE, est conseillère scientifique en charge des questions de droit des personnes et de démocratie en santé. Le champ de ses recherches couvre l’ensemble des activités de Partage & Vie. Les questions traitées dans le cadre de sa mission toucheront aussi bien à la situation individuelle des résidents, patients ou bénéficiaires des services qu’aux règles collectives traitées dans le cadre de la démarche de démocratie en santé.

À titre d’exemple, et de premiers axes de recherche envisageables, peuvent être évoqués les thèmes du recueil du consentement, celui de la participation des conseils de vie sociale et autres comités de représentation des usagers à la définition des mesures collectives de protection sanitaire ou celui de la hiérarchie des normes encadrant l’activité et la responsabilité des dirigeants de Partage & Vie et des directeurs d’établissements et services.

« Ce qui m’anime, c’est ce que le droit prévoit et comment les choses sont vécues concrètement sur le terrain par l’ensemble des acteurs accompagnées ou qui œuvrent dans les établissements et services (personnes accueillies, proches aidants, représentants légaux, et professionnels). La démocratie en santé implique de faire plus participer les personnes, y compris les familles. En participant davantage à tous les niveaux de la prise en charge et de l’accompagnement, les personnes ont beaucoup de choses à dire, et des choix à exprimer. De leur côté, les professionnels comprennent mieux le sens du cadre posé par la loi. Au sein de Partage et Vie, je souhaiterais impulser une meilleure appropriation des droits, et de ses outils, et voudrais développer une politique de recherche scientifique qui ait des déclinaisons très concrètes pour la pratique de terrain. Si la gestion est aujourd’hui une part essentielle de l’activité de Partage et Vie, au-delà, elle gagnera en notoriété et en légitimité en nourrissant les réflexions en matière de santé et en participant au débat public, comme un acteur essentiel de l’accompagnement des plus vulnérables », Karine Lefeuvre. 

Ses travaux comporteront une double dimension : ils poseront, d’une part, les cadres théoriques pluridimensionnels (réglementaires, juridiques, éthiques, sociétaux, etc.) dans lesquels Partage & Vie devra s’inscrire ; et proposeront, d’autre part, les modalités concrètes de l’action de Partage & Vie dans ces différents champs.

 

Son parcours :

Professeure de droit à l'École des Hautes Etudes en santé publique (EHESP) pendant 14 ans, Karine Lefeuvre est spécialisée sur les questions tenant au droit des personnes vulnérables, à l'éthique et la démocratie en santé. Elle a codirigé cinq ouvrages aux Presses de l'EHESP dont "la démocratie en santé en questions" et la série "Protéger les majeurs vulnérables" issue des Biennales sur la protection juridique des majeurs qui se tiennent au Ministère de la santé. Impliquée de longue date dans l’étude des liens entre l'éthique et de droit, elle est vice-présidente du Comité consultatif national d'éthique (CCNE) depuis 2019 et membre de deux comités d'éthique au niveau régional et local. Personne qualifiée au conseil scientifique de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et au Haut conseil de la famille de l'enfance et de l'âge (HCFEA), elle participe aux travaux de la Commission nationale de lutte contre la maltraitance et de promotion de la bientraitance.