• 27/06/2022
  • Actualité
  • Actualités institutionnelles

Parution du nouveau rapport annuel

Parution du nouveau rapport annuel
  1. Accueil
  2. Siège Administratif

Nous sommes heureux de vous présenter le rapport annuel 2021 de Partage Vie !

Pour télécharger le document, c’est par ICI 

Après deux ans de crise épidémique, Partage et Vie peut se satisfaire d’avoir vu se déployer son action en cohérence avec le projet stratégique « À nous le soin ! » adopté début 2020. Loin de nous en éloigner, les épreuves vécues ont confirmé les grands choix que nous avons effectués : consolider notre organisation, développer notre intervention sur les territoires, développer les compétences de nos 6400 collaborateurs pour faire de la Fondation une référence dans l’accueil des personnes rendues vulnérables par l’âge, le handicap ou la maladie.

Forts de cette feuille de route clairement tracée, nous avons pu au cours de l’année 2021 organiser le retour à une vie plus normale. C’est sous la forme d’un abécédaire que nous avons souhaité partager nos moments marquants : printemps du grand âge, opération 500 jobs étudiant, démarche éthique, fondamentaux du soin, amélioration continue du cadre de vie, habitats de demain, innovation managériales et thérapeutiques... Au fil des lettres, nous vous invitons à découvrir les projets que nous avons menés, les valeurs que nous défendons et les ambitions qui nous animent.

En 2022, les difficultés de notre secteur ne diminueront pas comme par enchantement. Compter sur nos propres forces ne suffira pas étant donné la modicité des moyens qui sont alloués à 3 EHPAD sur 4 en France. On ne peut que regretter que les pouvoirs publics, après avoir pris connaissance des multiples rapports qu’ils avaient commandés, n’aient pas réalisé la réforme du financement du Grand Âge. Il faudra accepter de regarder la réalité démographique et médicale en face : il y aura plus de personnes âgées en France et pour améliorer la situation des 20 % les plus dépendants, rien ne pourra se faire sans moyens supplémentaires. Réformer nécessitera du courage et de l’ambition, car la politique du Grand Âge ne vaudra que si elle renonce à une approche par petits pas pour définir le cadre législatif et financier des vingt ans à venir.

Pour autant, le chemin parcouru nous incite à un optimisme raisonné tant sont fortes la volonté et la capacité de notre culture professionnelle de progresser ensemble.

Nous vous souhaitons une bonne lecture !