• 27/06/2022
  • Actualité
  • Témoignages

Des experts internes pour former les équipes !

Des experts internes pour former les équipes !
  1. Accueil
  2. Institut de formation

Le réseau Partage et Vie est riche de savoir-faire. Quoi de mieux que de faire appel aux collaborateurs pour transmettre leurs connaissances et mutualiser les bonnes pratiques ? Exemple avec deux salariées des Chantournes (Isère) qui assurent une formation sur l’accompagnement des personnes handicapées vieillissantes.

Un réseau riche de savoir-faire

Partage et Vie s’appuie sur son institut de formation interne pour proposer un accompagnement sur mesure à ses collaborateurs. L’équipe pilote de l’institut est à Lyon. Les formateurs sont principalement des experts externes : médecins, pharmaciens, cadres de santé, juristes, secouristes… Ils se déplacent sur le territoire ou dispensent leur enseignement à distance.

L’originalité de l’institut, c’est que certaines formations sont assurées par des talents internes, experts dans leur domaine de compétence. Dana Jourde, directrice pédagogique : « Notre méthode d'apprentissage repose sur le partage d’expérience. Le réseau Partage et Vie est riche de savoir-faire. Quoi de mieux que de faire appel aux collaborateurs pour transmettre leurs connaissances et mutualiser les bonnes pratiques?»

La mise en œuvre sur le terrain

L’une des premières formations de ce type mise en place est celle concernant l’accompagnement des personnes handicapées vieillissantes. Partage et Vie figure parmi les premiers opérateurs nationaux à avoir ouvert, au sein de ses EHPAD, des places d’accueil dédiées à cette population. Réussir la bonne intégration de ces personnes demande de s’adapter à leurs besoins spécifiques, d’adapter les organisations et former les personnels. Dana Jourde : « Nous avons eu des demandes d’accompagnement sur ce sujet de la part de directeurs. Partage et Vie compte un établissement dédié à l’accueil des personnes handicapées vieillissantes. Nous nous sommes rapprochés d’eux, pour capitaliser sur leurs compétences.»

C’est avec Anaïs Avogadro, éducatrice spécialisée, et Anna Palazon, psychologue clinicienne, que l’institut a construit un programme sur la base de leur pratique de terrain. « Anna et moi n’avions pas de réelles expériences de formatrice, explique Anaïs Avogadro. Mais nous savons ce qu’exige l’accompagnement des personnes vieillissantes en situation de handicap. L’équipe de l’institut a été là pour nous guider sur les attendus des établissements, la posture de formateur, et sur comment capter l’attention de l’auditoire. Ce travail en synergie a permis de lever les doutes que nous pouvions avoir sur notre capacité à transmettre notre savoir.»

Cette formation a été proposée avec succès aux Champs Blancs, à Sergines (Yonne). Pour Catherine Ray, directrice de l’EHPAD : « Cette formation est particulièrement réussie car elle est dispensée par des personnes en poste sur le terrain. Les salariés ont pu s’identifier à elles. Cela facilite l’appropriation des notions abordées. Leur méthode pédagogique s’appuie sur des cas concrets et des mises en situation, ce qui rend la théorie très opérationnelle. Anaïs et Anna ont été très à l’écoute, elles ont su répondre aux interrogations. Elles nous ont permis de comprendre qu’il n’y a pas de “formules magiques”, que tout est question d’adaptation aux situations, que nos intuitions en matière d’accompagnement étaient les bonnes. Nous avons fait appel à elles pour réassurer nos pratiques et donner de nouvelles perspectives. Le pari est réussi. Nous organisons une troisième session de formation cette année.»

Pour Anaïs et Anna, l’expérience est également concluante : « C’est un plaisir de rencontrer des collaborateurs d’autres établissements et de savoir qu’on peut leur être utiles. C’est également enrichissant de voir ce qui se passe ailleurs. On apporte, c’est vrai, mais on reçoit beaucoup aussi. On revient parfois avec une nouvelle manière d'appréhender les choses! » Aujourd’hui, la formation s’exporte au-delà des murs de la Fondation. « Un établissement de la Vienne a demandé à l’institut de bénéficier de notre intervention. Nous en sommes très heureuses. »


D'autres actualités sur le même sujet