• 07/12/2023
  • Actualité
  • La vie dans les établissements Témoignages

Évoluer à Partage et Vie au sein de la filière hôtelière

  1. Accueil
  2. le Mag'
  3. Nos actualités

Hadiaratou a commencé comme serveuse en salle, puis agent cadre de vie. Aujourd’hui, elle est responsable cadre de vie. Tout son parcours a été effectué à l’EHPAD Lanmodez (Saint-Mandé) où elle a débuté et se sent bien ! Interview.

Je suis entrée à l’EHPAD Lanmodez il y a 20 ans, à son ouverture, comme serveuse en salle pour le prestataire restauration. Je m’en souviens comme si c’était hier. Dès ce premier jour, j’ai su que j’allais me plaire dans cette résidence et au sein de cette filière. En 2010, la Fondation m’a proposé d’intégrer l’équipe des agents des services logistiques. C’est un poste que l’on appelle aujourd’hui « agent cadre de vie ». Ce terme représente bien nos missions qui consistent à veiller au bien-être et au confort des résidents dans leur quotidien : entretien de leur logement, aide aux repas, assistance dans les gestes de la vie courante. J’ai suivi des formations qui m’ont permis de prendre pleinement mes fonctions et de m’y épanouir.

 

C’est ma responsable hiérarchique qui m’a encouragée dans cette voie. J’étais surprise, car je ne me sentais pas à la hauteur. Je ne suis pas née ici, je n’ai pas fait beaucoup d’études… Mais la confiance qu’elle avait en mes capacités m’a permis de me lancer. Selon elle, je disposais des qualités nécessaires pour exercer ce poste : j’étais organisée, consciencieuse, toujours prête à aider et à conseiller mes collègues.

 

J’ai bénéficié de formations en interne, par exemple pour acquérir des compétences spécifiques comme la gestion des plannings, le management des équipes, la réalisation des entretiens d’embauche ou annuels, la mise en œuvre des procédures (hygiène, restauration, traçabilité, etc.). J’ai également été formée sur des logiciels métiers. J’ai pris beaucoup de notes sur tous les sujets afin d’être autonome le plus rapidement possible. Ça n’a pas toujours été simple, mais je n’ai jamais hésité à demander de l’aide et j’ai reçu le soutien et les conseils dont j’ai eu besoin. Le plus difficile pour moi a été de trouver ma juste place de manager face à mes anciennes collègues. Il a fallu que j’apprenne à m’imposer. La directrice a été très présente pour m’accompagner. Nous faisions des points réguliers, j’ai pu compter sur elle et également sur la psychologue. Je suis très heureuse du chemin effectué et du poste que j’occupe.

 

Avoir commencé en tant que serveuse et connaître toutes les étapes de la filière fait de moi une meilleure manager. Je suis à l’écoute et je n’hésite pas à mettre la main à la pâte. Je veille à valoriser le travail de mon équipe, car c’est ce qui m’a donné la motivation pour évoluer. Je me fais un devoir de transmettre, à mon tour. Lors des entretiens annuels, je demande les souhaits des collaborateurs et je les encourage à les réaliser. Des passerelles et des formations sont accessibles facilement. Il suffit de se lancer !

 

Les métiers dans les EHPAD sont passionnants et la filière hôtelière-logistique gagne à être connue. Notre rôle est essentiel au bien-être des résidents. S’occuper de leur logement, les aider aux repas, c’est connaître leur intimité. Les liens tissés sont uniques. Nous sommes dans le prendre soin au même titre que nos collègues aides-soignants. Par exemple, lors des repas, en observant leurs habitudes, on peut aider à éviter les situations de dénutrition. Nous avons aussi été formés à la méthode Montessori, qui se concentre sur les capacités préservées des personnes âgées et non plus sur les déficits. Cela permet de nouer un autre type de relation et à adapter nos pratiques pour être davantage dans l’échange. Notre lien quotidien avec les résidents fait également de nous un repère pour les familles et nous sommes là pour répondre à leurs questions. On ne connaît pas la routine et notre métier est profondément humain !